The future workplace is a hybrid experience; here’s what that means for you.

Exploring the new reality of a hybrid workplace. One which allows the flexibility of employees working between home, office, and remote locations.

By T. Smitten

When asked how he would describe 2020, David Kerr, ET Group’s Unified Communications and Collaboration Specialist replies “exceptional and unprecedented.”

On any given workday in 2019, David would be designing and implementing Unified Communications solutions for a variety of large Canadian organizations. Fast forward to present day and his workday remains fairly unchanged. While most organizations found the requirements of social distancing a major challenge to their continued daily operations, ET Group did not. In his five years with the company, David has been a part of the ET Group team that works on designing, integrating, and optimizing clients unified communications and collaboration environments. The kind of hybrid environments that allow working from anywhere, whether at home, in the office, or completely remote.

Work is no longer about where you do it, it’s about what you do and how it gets done.

Hybrid is the Future Workspace

Organizations have mobilized work from home infrastructure and policies that have forever shaped the way we approach work. Now that the dust has begun to settle, they are collectively looking to the future once again. As companies explore shifting their workers back to the office. They are also envisioning what a flexible workplace might mean to their long-term workplace strategies.

  • How will our workplace strategies and technology strategies need to change?
  • How will our office evolve to integrate and include the remote workers?
  • What technologies will support flexible working between the office, home, and remote locations?
  • How will we enable our people to convene for group work?

David is part of the HybridX innovation team at ET Group. He has witnessed and assisted in the architecture of workplace communications firsthand. He is proud to share that, “We’re not afraid of doing remote work and using remote technologies. We’ve been demonstrating it for years. It works, I mean, we’re thriving.”

Workplace and Tech Strategies are Changing

Having worked with many clients to implement their technology strategies to transition to an integrated modern-day workspace. David reflects on the success in leading others to their ideal connected and collaborative work environment, both physically and virtually. “We’re (ET Group) currently experiencing what we’ve been already living for the past few years. Covid has forced us (society) to put it into place now to some degree. By living it, it gives us great advantages in terms of being able to share the experience with others and see what the potential could be.”

“73% of employees want their company to embrace flexibility (working both remotely and in office) post COVID-19.”

Mckinsey Report – June 2020

David has noted the required changes that companies have begun making to their workplace strategies:

  • Increased prioritization of workplace technology within business. Organizations need to have a technology strategy that can evolve for the future.
  • Intuitive tools; Organizations should be able to define their desired user experience with the technology they are choosing.
  • Reliable and user-friendly video communications. Organizations are now in a video first culture that requires high quality audio and visual performance along with an easy to use platform.
Stay Home Stay Safe – Remote Working in 2020

Prioritizing Flexible, Collaborative Technology

David has also witnessed some setbacks for companies who did not prioritize flexible and collaborative technology tools within their operations. He remarks at the number of companies who were unprepared to work remotely this year. “It was really quite surprising to me but it’s not all that uncommon. It seems that some companies are still kind of slow to change and Covid has really exposed that.”

David listed some fundamentals items every organization will need for a hybrid workspace:

  • Laptops – Companies should ensure their teams have laptops for mobility vs. desktops. HD built in cameras are critical.
  • Webcams – Companies should ensure team members have working high resolution video tools for home offies.
  • Secure Communications – Companies should invest in secure software and platforms to maintain privacy.
  • Remote work connections like a VPN – Companies should invest in a virtual private network.
  • Headsets or Audio Boxes – Quality sound and audio for meetings. Forget the basic headphones.
  • Data Sovereignty   -Companies should be familiar with the location of their servers and data and be aware of any privacy laws relating to the storage of their information.

Challenges of a Going to a Hybrid Workplace

As part of ET Group’s HybridX innovation team, David works on identifying and resolving the human challenges of collaboration, communication, and connection using technology.  “There were a lot of users that weren’t ready for this. From the standpoint of some users – technology kind of makes them afraid.” Increasing team adoption, training, and comfort levels with technology is critical to overall success when transitioning to working flexible between the office and at home.

When implementing new technology into a hybrid environment, David notes some things to consider are:

  • Get feedback from your team on their desired user experience and ease of use. What do they need from the technology to get their work done?
  • Ensure you fully understand what the technology will allow you to do and not do. Research your options and assess reliability.
  • Find a good consultant to work with your leadership team and determine the technology roadmap that works for your business. ET Group offers a human-centric approach to visioning, strategizing, designing, implementing, and evolving your technology roadmap as part of our HybridX offering.

David offers his take on additional challenges he has seen this year, “What I think is happening is a couple of things, one, sometimes whoever is making the decision makes it a challenge. It could be making the decision on the technology platform that we should move forward with, but there was really no consultation with the users in terms of what we really need. Which can definitely be a challenge and wreck user adoption or hinder user adoption. The other element is personal bias at times that gets in the way. So, it’s like, ‘Hey, I’m a Microsoft guy’ and that’s all I want to deal with’. I don’t really care about whatever else is out there, even if there are better tools. Other challenges are a lack of information around what technology you need to work better, which is what we’ve been trying to do at ET Group, share that info. “

Preparing your Company for the Transition

David shares valuable words of wisdom when it comes to integrating new technology into your business. “Organizations must lose the fear of failure”. This can cripple the ability to discover new things. He recommends keeping an open mind when it comes to trying new technology and stresses the need to consider your users when implementing new technology.

“I had the opportunity to work with my church, for example. There’s a lot of users there that just aren’t into this remote working space at all,” says David. “A proper understanding of the users (i.e. accessibility requirements, sights impaired vs hearing impaired, etc.) is crucial to seamless user adoption within an organization.”

Many businesses are still unprepared to implement work from home programs although we are at a time in history when technology makes it more possible than ever. With companies starting to reintroduce their teams back into the physical workspace amidst and post-pandemic, they are experiencing unique operational challenges within their industries. “ET Group is really taking the time to hone in on what we have not only experienced but kind of referring back to what we’ve heard from our customers.”

Work isn’t About Where, it’s About What

HybridX (Hybrid Workplace Experience) makes it possible and beneficial to every team, organization or business that thrives on communicating, collaborating, and connecting anywhere in the world.

Work is no longer about where you do it, it’s about what you do and how it gets done.

ET Group has invested years into studying and fine tuning the design for the workplace of the future. ET Group’s strategies for collaborative work environments have kept people together even when apart. “What HybridX is really saying is there’s a new work experience, we want to hone in on what that experience is for you and what makes the best sense,” says David.

ET Group takes a strategic approach to designing innovative hybrid workspaces solutions. By applying human-centric design processes, we create seamless and powerful connections between the office, the home, and the remote worker.

Transitioning your organization to a hybrid work environment can seem overwhelming and costly. With the right tools and design process, your organization can experience a new level of communication, collaboration and connection while increasing your ROI (Return on investment) in the long term.

BLOG: How to Maximize Your Virtual Collaboration Experience

If your team is looking for new ways to supercharge your virtual collaboration experience, here are some key insights to maximize their potential.

By T. Smitten

Article based on the Supercharging Your Virtual Collaboration Experience webinar. Download the webinar.

In these unprecedented time, organizations are working to identify and resolve challenges in remote working environments. We spoke to our partners and found they are facing challenges beyond selecting technology tools.  Organizations are now faced with improving communication and productivity in the virtual workspace for team members and clients alike. The question is, how do we work together remotely in a way that is enhances our experience?

4 years working as a distributed team

At ET Group we have spent the last four years working as a distributed team. We have faced various challenges and uncovered some creative solutions. We have built successful remote workspaces for our team and clients all over the world.

We’ve identified and experienced so many different work styles and tools that contribute to productivity. We have found success by focusing on a more collaborative workspace. Maintaining connection, enhancing teamwork and preserving organisational culture in our hybrid workspace environments.

Now more then ever organizations are realizing this present-day global issue is an invitation to try new things and innovate as they go. We have found that yes, technology can be uncomfortable. Yes, teams are finding themselves in a new territory but fear not. Success can be achieved! Organizations need to properly assess their remote working challenges and hold open discussions within their organizations to find ideal solutions.

Here are some quick tips for supercharging your virtual team collaboration:

1. Be Kind and be Bold!

Start your virtual collaboration sessions with an attitude of “learning as you go”. Try new things and find what works for you. Don’t be afraid to try multiple collaboration tools and technologies to find the right mix.

2. Re-Discover Your People

Encourage open communication and idea sharing between your team members. Find the hidden talents within your team. This will help maintain connection and jump start innovations for your organization.

3. Leverage Hidden Strengths

Leverage the strengths of your team and show appreciation for individual talents. In this new era, you will find “hidden” strengths and technical “know how” within your team that will help enhance your virtual collaboration. You never know who will have experienced working with Zoom, WebEx or Nureva tools that you had not called on before.  

4.  Be Agile

Take incremental steps, take quick wins, repeat the good and do not hold onto “norms”. Create new ones!

Supercharging your virtual collaboration will not only present key challenges but it will give your organization opportunities. Need help with assessing and implementing your collaboration tools? Our team is always here to help! Contact us for more details on how to better your remote work environment.

ARTICLE: 5 Tips for Hosting Effective Large Video Conferences

If your team has been hosting large group video conference meetings because of COVID-19, here are some key insights to maximize your meeting potential.

By Tracy Smitten

Article based on our Webinar: Hosting Large Group Video Conferences Effectively. Download the webinar.

Amid the COVID-19 public health emergency and for the first time in our history, society has committed to maintaining physical distancing with a strong need to work together to find new ways to communicate, collaborate, and connect with each other.

For the last 4 years, ET Group has grown as a productive, self-managed, collaborative unit, while working almost entirely remotely. Our team’s operate regularly in large group video meetings. We host virtual team connects that run up to 5 hours in length, host large group town hall meetings with over 40 people, and collaborate daily in large group virtual settings. We continue to explore new tools and practices that can enrich our team’s virtual experience.

Here are 5 key tips we have learned to make your next meeting more effective.

1. Identify the technology you will need

What are the technology platforms, tools, and equipment will need to use. Make sure to choose a video conferencing platform like Zoom or Webex that can take advantage of large groups using settings like gallery view. Equipping all of your team’s participants with the best audio and video equipment available will maximize everyone’s experience. This will ensure that everyone is on the same playing field, limiting technology issues and creating a more engaging experience for all.

2. Define your meeting roles


It is critical to establish a few base roles to ensure you create clarity and the ability to run a smooth meeting. Who will be the meeting hosting? Who will be facilitator to guide and hold space for the conversation? Who will be scribing and taking notes? Who will be responsible to manage the technology?

It may sound like a lot of roles but they are key to your success!

Host: Establishes the meeting context and the meeting objectives
Facilitator: Guides the conversation, keeps the meeting in check and on-time, while allowing the group to focus on the content.
Scribe: Takes notes and documents the meeting.
Technology Manager (Optional): Ensures the meeting is set-up, handles tech issues, and records the call if necessary.

3. Put together the structure for your meeting


What is the purpose of your meeting? What do you want to get out of it? What do you want people to experience?

Establish a structure for your meeting to make effective use of time and increase the clarity and expectations for participants. Create your meeting objectives, meeting milestones, determining meeting length, and choosing your facilitation style.

4.  Choose your meeting practices and processes


Determine the level of engagement you plan to invite from your participants.

Check-in’s are a fantastic way to establish everyone’s place in the meeting. Asking a question such as, how are you arriving and what do you expect out of today’s meeting. It helps people feel engaged and not lost in such a large virtual group.

However, in a large group setting it can be tough to manage this in a timely manner. Instead, ask your participants to write their check-in via the chat window or using a collaboration platform like Webex Teams or Slack.

Use practices that maintain involvement and engagement from your participants. Send out periodic meeting polls or pose questions that participants can answer in the chat window, rather than out loud. This can also help manage time in a large group while involving everyone.

It is important that you use practices and processes that create an environment that invites everyone to participate. So that it is not the One-to-Many experience that so often plagues large group settings. This is one person speaking to a large group.

5. Understand the mindset of your participants


Understanding the mindset of your participants is key to an effective meeting. What mindset are participants potentially arriving into the meeting with?

Are they arriving with confusion surrounding the meeting? Are they unclear of why they are invited? Are they feeling excited or down?

As a host or facilitator, it is your job to gauge the room and ensure you can manage the group, shift gears if required, and draw the best out of everyone.

We would love to hear about your experience in the comments

We have sought and found virtual meeting techniques that enhance human connection.  We have found video conferencing can be extremely productive! We thrive when we can bring harmony to our work and workplace with technology.

We would love to hear about your experience with remote working and how the 5 core elements of Effective Video Conferencing have worked for you. Let us know how you do!

Register for Our Upcoming Webinar Series

In an effort to help organizations and individuals during the COVID-19 pandemic, we are launching a series of webinars to offer our expertise.

WEBINAR: Supercharging Your Virtual Collaboration Experience

WHEN: Wednesday, April 22, 2020
TIME: 2:00 p.m. (EDT)
LENGTH: 45-Minutes

Rich virtual collaboration presents key challenges and opportunities. This webinar is for you whether you are new to collaborating remotely or you have been doing it for years. We will discuss key tools, processes, and technology that will help supercharge your next virtual collaboration experience.

You’ll get to see, learn, and participate in a virtual collaboration session hosted by seasoned experts from ET Group (Workplace Technology Integrator) and Nureva (Creators of Visual Collaboration Technology)

A Letter of Support From Our CEO

Dear friends, colleagues, and partners,

This is a time of disruption and great uncertainty for all of us. COVID-19 and other crises are testing the fragility and resilience of many of the systems we depend on.

At the same time, I believe we are becoming more aware of how interdependent we are. We are being invited to reconsider what we value, how we can best contribute to the world, and how we can collaborate to work on things that truly matter. We are quickly learning to live, work, and interact in different and more meaningful ways with each other.

We need to come together to sense and make sense of reality, figure out how we can combine our gifts to help each other, and become more resilient as society and a living planet.

We are here to support you and also depend on you to continue to thrive.

Please reach out to us if we can offer you support during this time at

In response to the current situation, we are launching a series of initiatives to plan for different scenarios and further our purpose of bringing harmony to work and workplace with technology.

We have implemented the ET Group Safety Protocol and Continuity Plan. This plan examines all areas of business at ET Group and enables us to take action to ensure continued service and safety to both our team members and partners. Our team continues to monitor the unfolding situation and is ready to respond as conditions evolve.

Our detailed plan is available at etgroup.ca/covid-19:

  • Safety Guideline Definitions: Levels 1 to 6
  • Current Status level
  • Options + Recommendations
  • Additional Considerations and Scenarios
  • Risk Mitigation
  • Project FAQs
  • Service FAQs

Our plan answers questions such as:

  • How will ET Group ensure projects meet delivery dates?
  • How will ET Group triage a service request?
  • How will ET Group manage unique customers’ requirements?
  • How will ET Group mitigate risk?
  • How will ET Group protect our team members?

Over the next few days, we will also be launching regular online conversations to discuss the impacts we are all encountering as we redefine our work, our workplaces, and the technologies we use to collaborate.

In order to continue to support you, we are taking every step possible to maintain business continuity while we develop new offerings to meet emerging business needs. We are open both virtually and physically at this time during regular business hours to assist you and your organization’s needs.

General Inquiries

  • Monday – Friday: 8:00 AM – 5:00 PM (EST)
  • +1 (416) 598-2223
  • info@etgroup.ca

Service & Support

Sales

  • Monday – Friday: 8:00 AM – 5:00 PM (EST)
  • + 1 (416) 477-7929
  • dr@etgroup.ca

Thank you for your support, please keep safe and connect with us to make the best out of this situation.

With love and deep appreciation,

Dirk Propfe
CEO, ET Group

RECAP: The Rise of Self-Managed Organizations at IDS2020

With our world rapidly evolving, the way we work together is beginning to fail us. We are encountering complex challenges that require new ways of working, innovating, and designing solutions.

Traditional hierarchical paradigms were designed for organizations of the past, born during the industrial revolution. Today, they are still the most predominant view of business leaders around the globe. The rapid advancement of our society, culture, and technology has caused massive shifts for how new generations of workers want and need to work together.

“I was incredibly disillusioned with corporations and having worked in organizations that stifled my own creativity and others, I said there has to be a different way. I began collecting different practices and ways of working that could help us.”

Dirk Propfe, CEO, ET Group

Progressive business leaders have recognized this reality and have discovered that creating networks of self-managed teams may hold the answer to unlocking the potential that helps us to design a better future.

ET Group has been on a journey adopting self-management and new ways of working for the last 3 years. During this time we removed a traditional power hierarchy and implemented self-managed practices, processes, and principles that radically changed the way our company works together.

What Happened at IDS2020?

In January, we were invited by the Interior Design Show 2020 to bring together a Future of Work panel with 5 business leaders whose organizations are on the journey of self-management.

They shared key insights that can help organizations shift the way they’re working along with helping them understand why their organizations are making the move, how they’re bringing the concept to life, and the impact it creates on design and innovation.

We are sharing the 1 hour recording of the IDS2020 panel in hopes that the insights can inspire your organization to begin a journey of its own.

“The biggest shift from a traditional organization to a self managed organisation is that we don’t have a person boss. Instead there is a purpose boss. For The Moment our purpose is to empower people to lead change and co-create a thriving human future. That is a big purpose but as long as we are working towards, we maintain alignment.”

Erika Bailey, Innovation Designer, The Moment

Who are the Panelists?

From Left to Right: Peter Aprile (Counter Tax Lawyers), Joyce Zoka (Counter Tax Lawyers), Erika Bailey (The Moment), Dirk Propfe (ET Group), Brent Lowe (Brent Lowe)

The panelists are part of organizations that are on the journey of self-management. They are passionate about the future of work, new ways of working, and designing their organizations to enable the highest potential of people.

Voitures et Immeubles sans conducteur

Si vous étiez à la maison et que je vous disais qu’il y avait une voiture Google sans conducteur dans votre allée, et qu’elle allait vous déposer au travail aujourd’hui – Vous assiériez vous et laisseriez-vous conduire au travail? Vous seriez en mesure de faire d’autres choses pendant le trajet plutôt que de vous concentrer sur le trafic durant les heures de pointe.

Mais avez-vous suffisamment d’assurance dans la technologie… pour lui faire confiance?

Nous savons que la voiture sans conducteur est présente et se fait accepter beaucoup plus rapidement comme une technologie viable. Comme la voiture sans conducteur, les bâtiments deviennent aussi “sans conducteur” d’un point de vu réel des opérations. La technologie est là et a déjà été déployée dans de nombreux bâtiments à travers le monde.

Et pour une bonne raison.

Les bâtiments immobiliers commerciaux consomment 40% de toute l’énergie et 70% de toute l’électricité. Donc, si vous êtes propriétaire d’un bâtiment commercial, il est utile de vous assurer que votre bâtiment soit optimisé pour consommer le minimum d’énergie.

Il y a deux façons de tirer le meilleur parti de votre bâtiment:

  1. Optimisation de la performance mécanique et structurelle. S’assurer que le bâtiment soit le plus performant possible. Cette technologie élimine les carences ou défauts de la construction et optimise le bâtiment pour de l’efficacité et de la performance
  2. Optimisation de la performance opérationnelle en temps réel. S’assurer que le bâtiment soit géré de manière optimale, au travers l’utilisation du moins d’énergie possible

Ce sont des mandats très différents même s’ils peuvent sembler similaires. Prenons l’analogie d’une voiture pour explorer plus en détails les différences entre les deux.

Optimisation de la performance mécanique et structurelle

Il y a plusieurs façons d’optimiser la performance d’une voiture. Voici quelques exemples avec lesquels la plupart d’entre nous sont familiers:

  • Assurez-vous que la pression d’air dans les pneus est suffisante et bonne. Une bonne pression des pneus réduira leur usure, vous permettra une consommation d’essence moins importante et rendra le trajet plus agréable pour les passagers.
  • Assurez-vous que le carburateur fournit la bonne quantité d’oxygène. Lorsque l’air se mélange avec le carburant, s’il n’y a pas assez d’air mélangé avec le gaz, il se peut que le véhicule brûle plus de carburant que nécessaire.
  • Utilisez de la graisse – non seulement pour lubrifier les roulements, suspension, etc., mais si cette graisse est appliquée aux joints sur le carburateur, il sera plus facile de le réutiliser et de l’empêcher de coller à la tubulure d’admission ou au carburateur.
  • Rendre la voiture plus aérodynamique. Si la résistance au vent est moins importante la voiture consommera moins d’essence. Voilà pourquoi vous voyez des camions conduire avec leurs hayons en bas.
  • Assurez-vous que le moteur est réglé. Un moteur bien réglé offre un meilleur équilibre entre la puissance et la consommation de carburant.

Nous pourrions continuer à parler de toutes les façons de rendre une voiture plus performante.

La performance des voitures est prise au degré ultime dans le monde des courses de Formule 1. Les choses mentionnées ci-dessus ne représentent qu’un point de départ. Les équipes de Formule 1 prennent en considération la dynamique des fluides, les types de pneu existants, la manière de conduire, l’optimisation de forme aérodynamique, le débit d’air de refroidissement, et de nombreux autres facteurs. Si vous faites une recherche Google sur «l’optimisation des performances de F1», vous trouverez beaucoup d’information à ce sujet.

En faisant des réglages mécaniques et structurels pour vous assurer que la voiture soit au meilleur de sa performance, vous optimisez les performances de la voiture et faite des économies d’essence (énergie).

Il en est de même pour la performance d’un bâtiment, vous pouvez faire beaucoup de choses mécaniques et structurelles pour optimiser leurs performances, à savoir les rendre plus économique en terme d’énergie. Combien d’énergie est nécessaire pour chauffer ou refroidir le bâtiment, ou bien la quantité d’électricité qu’ils utilisent. Vous êtes probablement familier avec quelques-unes des façons de rendre votre propre maison plus éco énergétique:

  • Se mettre à l’éclairage LED
  • Isolez au mieux votre maison
  • Obtenez des appareils économiques en énergie
  • Installer des panneaux solaires
  • Etc.

Ces mêmes choses peuvent être établies dans un bâtiment commercial, mais l’ampleur et la portée est beaucoup plus importante. Certaines des choses que vous pouvez faire peut ne rien couter ou peut couter peu. Néanmoins, il y a aussi des choses qui auront besoin d’un investissement opérationnel, comme l’identification des défauts dans le bâtiment et la réparation de ces derniers. D’autres nécessiteront des investissements en capital, comme le remplacement d’anciennes chaudières ou d’unités HVAC.

Honeywell a un très bon service client qui aide les propriétaires d’immeubles à l’optimisation de la performance mécanique et structurelle de leurs bâtiments. Il est appelé ‘’Services Consultatifs Honeywell Attune’’. Ils affirment que, “l’énergie et l’automatisation des experts de Honeywell fonctionnent directement avec votre entreprise pour vous fournir les informations dont vous avez besoin pour prendre des décisions d’affaires et faire des économies d’énergie.

L’utilisation de la technologie de pointe, jumelée avec une portée de plus de 10.000 experts de l’énergie et de l’exploitation, les Services Consultatifs Attune vous rencontre quel que soit l’efficacité du spectre énergétique et opérationnel de vos bâtiments. Ils apportent un soutien pour prendre conscience de la performance des bâtiments, apporter des améliorations pour réduire les coûts énergétiques et d’exploitation, et de définir une stratégie continue pour gérer et optimiser chaque installation “.

Tout comme votre mécanicien automobile de quartier ou même une équipe de F1, l’équipe de 10.000 experts mondiaux Honeywell, va vous aider à tirer le meilleur parti de votre bâtiment. Et tout comme les équipes de F1, ils ont même un logiciel qui surveille la performance en temps réel et fournit des rapports pour vous aider à faire des ajustements.

Mais ce qu’ils ne font pas, c’est faire marcher votre bâtiment en temps réel, de la manière la plus efficace. Mais il existe une autre société, Building IQ, qui fournit ce service et ce, de manière efficace.

Optimisation de la performance en temps réel

Le conducteur d’une voiture fait marcher sa voiture tout le temps où il est en route vers sa destination. Il accélère, tourne, freine, fait des ajustements par rapport aux conditions de circulation, navigue, etc. C’est une tâche qui requiert toute l’attention du conducteur. Une voiture sans conducteur reprend toutes ces tâches au le conducteur. La technologie est utilisée pour prendre en charge toutes les responsabilités opérationnelles du conducteur.

La plupart des bâtiments commerciaux ont quelqu’un qui exploite le bâtiment de façon quotidienne. Ils sont responsables de veiller à ce que les systèmes qui fournissent de la chaleur ou de la climatisation soient en marche, bien avant que les gens arrivent au travail, et cela, afin que le bâtiment maintienne une bonne température tout au long de la journée et que tout le monde soient à l’aise. Ils sont également responsables de beaucoup d’autres choses dans le bâtiment et n’ont pas souvent le temps de faire fonctionner le bâtiment en temps réel. Toutefois, ils peuvent faire des ajustements de temps en temps si les locataires se plaignent de la chaleur ou du manque de chaleur en fonction de la période de l’année.

Le conducteur d’une voiture peut réduire la consommation de gaz s’il conduit la voiture en évitant trop d’accélération et de freinage. Maintenir la vitesse, est plus économe en carburant que l’accélération ou la décélération. Conduisez-vous votre voiture en essayant d’optimiser la consommation de carburant? Je suppose que très peu de gens le font, mais ils pourraient.

Les voitures sans conducteur permettent une consommation de gaz minimale lorsque l’accélération et le freinage est réduit. Elles permettent également des ralentissements à l’avance lors d’embouteillages ou même les éviter complètement parce qu’elles obtiennent cette information à l’avance grâce à l’ensemble de leurs algorithmes de programmation. Elles savent aussi où le gaz est meilleur marché et peuvent savoir dans quelle station essence aller pour faire des économies. Elles peuvent savoir quand le temps va être mauvais et peuvent atténuer le temps de trajet que cela va impacter.

Minimiser la consommation de carburant de la voiture en la faisant fonctionner efficacement est différent lorsqu’il s’agit de faire cela pour une voiture bien révisée. Afin de minimiser la consommation de carburant d’une voiture bien réglée ou non, il faut simplement éviter d’accélérer et de freiner de façon effrénée.

Conduire une voiture qui est à la fois bien révisée et bien conduite (minimisation de la consommation de carburant) vous donnera la meilleure économie de carburant possible.

La même chose est vraie pour l’efficacité énergétique d’un bâtiment. Vous pouvez augmenter cette efficacité énergétique par le fait de le faire réviser (les services Attune de Honeywell). Vous pouvez utiliser le bâtiment plus efficacement en utilisant la technologie IQ Building. Ces deux approches se complètent mutuellement et doivent être utilisées à l’unisson pour une efficacité maximale du bâtiment.

IQ Building est le leader des économies d’énergie opérationnelles en temps réel pour les immeubles commerciaux. L’Optimisation Intuitive de l’Energie de IQ Building permet de réduire votre consommation d’énergie et les coûts de fonctionnement en utilisant des algorithme/s sophistiqués qui fonctionnent dans le Cloud, lui-même connecté au système CVC (Chauffage, ventilation et climatisation) de votre bâtiment. Le fondement de ces stratégies est un modèle thermodynamique personnalisé qui a été assemblé à partir de la consommation d’énergie réelle de l’immeuble, couplé à des algorithmes d’information en temps réel à partir des données suivantes: données météorologiques, d’occupation, de prix de l’énergie et du système de contrôle. Building IQ peut faire économiser 10% à 20% des coûts de l’énergie CVC d’un bâtiment, sans impacter le confort de l’appartement, parce que vous avez la possibilité d’indiquer la température que vous souhaitez avoir – zone par zone. Ils peuvent faire des économies d’énergie que leur bâtiment soit bien révisé ou pas.

De la même manière que la voiture sans conducteur se gère toute seule en temps réel, Building IQ prend en charge le fonctionnement en temps réel des unités CVC du bâtiment.

Quand je vous demandais au début de ce blog si vous vouliez vous installez dans le siège arrière d’une voiture sans conducteur et vous laissez emmener au travail, je pense que beaucoup d’entre vous, comme moi, hésiteriez un peu à aller dans la voiture. Mais si vous pouviez vous asseoir dans le siège du conducteur et prendre le contrôle du véhicule à n’importe quel moment, simplement en saisissant le volant et en appuyant sur les freins, vous hésiteriez moins à avoir votre première sortie en voiture sans conducteur.

La même chose est vraie avec la technologie Building IQ. Un grand nombre d’opérateurs immobiliers seraient hésitants à laisser un ordinateur nuagique reprendre l’opération des systèmes de CVC de leurs bâtiments. Mais si on pouvait reprendre le contrôle par la pression d’un bouton (et ils peuvent), alors peut-être que le temps passé à essayer de faire des économies d’énergie par l’exploitation du bâtiment serait plus efficace que ce que l’opérateur d’immeuble est capable de faire.

Pour en savoir plus sur la technologie de construction de QI et comment elle peut vous aider à faire des économies d’énergie dans le bâtiment, contactez-nous.

Vidéo Conférence dans le Cloud (VCaaS) – Cela en vaut-il le coup?

French Cloud Computing Infographic Copy

Les Millisecondes font la Différence

Les avantages des traders

Un des thèmes sur lequel j’ai quelque peu écrit sont les énormes avantages qui sont dégagés grâce aux cycles économiques, ou la réduction des délais. En réalité les plus importantes possibilités de retour sur investissement pour les entreprises se trouvent probablement dans la capacité à réduire le temps nécessaire pour faire avancer les choses. Mais, réduire le temps des transactions de millisecondes peut-il faire une différence?

Les Millisecondes font toute la différence pour les Trader de Stock

41rC-xFW03L._SY344_BO1,204,203,200_J’ai récemment lu le livre “Flash Boys” de Michael Lewis, le même auteur à succès qui a écrit, “Moneyball”. “Flash Boys” fournit une vue du monde du trading en ligne, de l’intérieur.

Beaucoup de gens ont acheté et vendu des actions en utilisant un compte de placement en ligne – certaines personnes sont des investisseurs et certains sont des traders. La différence se résume à la durée de détention des actions. Si vous en achetez et en vendez dans la même journée alors vous êtes un Trader de Jour. Si vous les gardez la durée nécessaire pour l’appréciation du stock, alors vous êtes un Investisseur à Long Terme. Ces deux termes (Trader de Jour et Investisseur à Long Terme) définissent les deux extrêmes de la chronologie sur lesquels les investissements sont maintenus.

Peu importe où un acheteur de stock se trouve sur l’échelle, il finira par cliquer sur “Acheter” sur son compte. “Après quoi ? Il peut penser qu’il sait ce qui va se passer après avoir cliqué sur la touche de son clavier, mais croyez-moi, il ne le sait pas. Si c’était le cas, il aurait réfléchi à deux fois avant d’appuyer dessus”, explique Lewis.

Lewis transporte alors le lecteur dans un roman de “cape et d’épée”, mais à travers de la vie réelle des personnages de Wall Street et leurs histoires. Je ne pouvais pas m’arrêter de lire ce livre, et ce, même en ayant un grand intérêt pour la technologie et l’investissement, l’histoire a été très captivante.

ThinkstockPhotos-177288712

Front running – La Technologie a pris le dessus

La définition du Front-running selon Wikipédia, est “le fait de pratiquer illégalement l’activité de courtier en valeurs mobilières, et d’exécuter des ordres sur un titre, pour son propre compte, tout en profitant de l’attente des commandes de ses clients.”

Le Front-running a débuté lorsque la négociation des stocks a commencé il y a de cela des centaines d’années. Mais comme la technologie de gestion des stocks a changé, le front running a aussi dû changer. Lorsque la négociation d’actions a été automatisée, les gens ont cru que la possibilité d’exécuter du stock avait disparu. C’est ce que le grand public et Wall Street pensaient, mais quelque chose ne semble pas juste selon Brad Katsuyama, un trader RBC qui avait déménagé de son bureau de Toronto à celui de New York.

“Flash Boys” se résume à l’histoire de Brad. Dans sa recherche, il explique ce qui ne pouvait pas être expliqué. Au fur et à mesure que Brad découvre la vérité avec une équipe de collègues improbables, il ne s’instruit pas seulement mais fini par exposer le travail du trading de firme à haute fréquence, qui a proliféré à Wall Street.

Cet improbable Canadien venant d’une petite firme de Wall Street (RBC) finit par devenir l’Expert. Les sociétés de négoce à haute fréquence avaient exploité une technologie qui est, d’éliminer quelques millisecondes hors du temps d’une transaction, faisant d’eux les avant-coureurs du le monde du commerce électronique. Personne ne savait ce qu’ils faisaient ou comment ils le faisaient, et ce, jusqu’à ce que Brad découvre la vérité.

Les avant-coureurs des jours modernes avaient été, et sont encore, pressés par des délais de quelques millisecondes, donnant ainsi un avantage commercial énorme et illégal. Au lieu de raccourcir un processus d’affaires, les traders de haute fréquence utilisaient les économies de temps pour court-circuiter le processus de négociation et ainsi se créer un avantage. Les traders à haute fréquence utilisent le même principe, celui de raccourcir le temps de traitement par millisecondes pour obtenir un avantage déloyal dans un marché ouvert.

Brad Katsuyama, le trader canadien de RBC s’est attaqué à une industrie et l’a exposé, alors que la plupart des gens de l’industrie ne savaient même pas ce qui se passait. Même s’il a mis en lumières ces pratiques, il a été ridiculisé parce qu’il était pratiquement impossible de prouver que l’avant-course se produisait. Lewis écrit: «Brad Katsuyama a expliqué au monde ce que lui et son équipe avaient appris des rouages du marché boursier. Les investisseurs de la nation ont été consternés – un sondage réalisé auprès d’investisseurs institutionnels à la fin Avril 2014, menée par le cabinet de courtage ConvergEx a découvert que 70 pour cent (70%) d’entre eux pensaient que le marché boursier américain était injuste et 51 pour cent (51%) considéraient le trading haute fréquence comme étant «dangereux ou très nocif ». Les investisseurs qui se plaignent étaient des gros joueurs, vous pouvez être amené à penser que les fonds communs de placement, les fonds de pension et les fonds de couverture pouvaient se défendre sur le marché “.

“L’étroite part du secteur financier [traders haute fréquence et les échanges qui soutiennent cette pratique] qui fait de l’argent avec la situation décrite dans ce livre [Flash Boys] explique le besoin de façonner la perception du public à cet égard. … Puis vint le malheureux épisode sur CNBC au cours duquel Brad Katsuyama a été agressé verbalement par le Président de la Bourse de BATS. … Il [le Président de BATS] cria, tempêta et s’agita de manière ridicule à tel point que la moitié de Wall Street s’est arrêté. … Un producteur CNBC m’a dit que ça a été le segment le plus regardé de l’histoire de CNBC … Son moment décisif est venu lorsque Katsuyama lui a posé une simple question: Est-ce que BATS vend une image plus rapide du marché boursier pour les traders haute fréquence, tout en utilisant une image plus lente pour faire augmenter les prix des échanges des investisseurs? … Le Président de BATS a dit non … Ce n’était pas vrai … Quatre mois plus tard, BATS se séparait de son Président “.

Si vous êtes intéressés, voici une compilation de 4 minutes des moments clés du segment CNBC.

Si vous voulez regarder le segment de 20 minutes dans toute son intégralité, voici le lien.

Je ne pense pas vous avoir gâché la lecture du livre en écrivant ce blog. Le déroulement de l’histoire de “Flash Boys” est fascinant et Lewis est à son meilleur. Je dois dire que je me suis senti un peu patriotique à la lecture du livre de ce Canadien, Brad Katsuyama, jouant un rôle central dans l’un des plus importants moments d’affaires de l’Amérique.

Échéancier comprimé – Processus de Travail Accéléré

L’application des outils de communication pour comprimer les délais peuvent vous donner d’importants avantages dans votre entreprise. Mais rien ne peut être utilisé efficacement une fois dans les mains de la mauvaise personne ou en faisant quelque chose d’illégal. Brad a fini par choisir une approche très créative pour niveler le terrain de jeu, elle implique une tournure peu probable impliquant Goldman Sacks.

J’espère vous aurez la chance de profiter du livre!

Donnez une accessibilité audible à vos lieux de réunion

Est-ce que votre entreprise est conforme à la Loi sur la Conception sans obstacles pour les Personnes avec Incapacité Auditive selon la Loi concernant l’Accessibilité pour les Personnes souffrants d’un Handicap en l’Ontario (LAPHO)?

Différentes technologies de communication en temps réel (audio, vidéo, contenu, tableau blanc interactif), peuvent être combinées de façon unique pour répondre à chaque situation de collaboration. Une session de collaboration est comme une toupie faite d’un peu de chacune de ces quatre technologies variables. Les sommets peuvent être de différentes formes et tailles, chacun convient aux besoins des participants à la réunion de collaboration, mais le point de la partie supérieur est toujours la technologie audio. Si il n’y a pas de son, il n’y a aucune session de collaboration en temps réel – le sommet ne tourne pas.

La technologie audio est souvent prise pour acquis. Même si elle est la plus fondamentale des technologies de conférence, elle est celle dont on s’occupe de moins. La technologie audio a été compromise depuis la technologie du téléphone mobile et est devenue omniprésente et plus répandue que les lignes fixes. Pourquoi? Parce qu’un appel téléphonique mobile se retrouve compressé dans un appel à seulement 8kbps.

Un fichier de musique numérique compressé à 128 kbps à plutôt un bon son, cependant, à 64 kbps la fidélité tombe de manière significative et une chanson à 32 kbps ne vaut pratiquement pas la peine d’être écoutée. Un appel vocal à 8kbps, celui auquel les gens se sont habitués, ne fournit pas une bonne qualité audio.

Pourquoi acceptons-nous une telle qualité audio inférieure? Pour la commodité que le téléphone mobile nous donne. Nous sacrifions beaucoup la qualité audio pour la commodité du mobile, mais disposer d’une bonne qualité audio dans une conférence téléphonique est fondamental. C’est souvent la différence entre la communication et la non communication.

Vous pouvez obtenir la bonne technologie pour rendre la partie audio de votre conférence meilleure, pour que les gens puissent entendre ce qui est dit plus correctement – une meilleure communication.

Incapacité Auditive

listentech-theater_42Notre monde peut être difficile pour les personnes malentendantes. Selon la Société canadienne de l’ouïe, la perte d’audition est de plus en plus répandue:

  • Près d’1 adulte Canadien sur 4 rapporte avoir une perte auditive
  • La perte d’audition est la troisième maladie chronique la plus répandue chez les personnes âgées et le handicap le plus répandu. Sa fréquence augmente avec l’âge – 46% des personnes âgées de 45 à 87ans ont une perte auditive
  • Le vieillissement est la cause première de la perte auditive, l’incidence de cette perte auditive est en train de monter en flèche avec le vieillissement de la population

Vous pouvez obtenir la bonne technologie pour rendre la partie audio de votre réunion meilleure, permettant ainsi aux personnes malentendantes d’écouter correctement ce qui est dit – communication accessible.

Légalement, vous n’avez peut-être pas de choix.

Equipez votre Organisation avec les formats nécessaires pour une communication accessible

La Loi concernant l’Accessibilité pour les Personnes souffrants d’un Handicap dans l’Ontario (LAPHO) reconnaît la discrimination qui a lieu à l’égard des personnes handicapées de l’Ontario et vise à mettre en œuvre et à faire respecter les normes pour assurer l’accessibilité pour des Ontariens handicapés. Cela comprend la fourniture des outils auditif nécessaires pour les personnes handicapées de manière à être en mesure d’assister et/ou de participer quand dans un espace de rassemblement.

Le Code International des Immeubles de 2012 stipule que: “Chaque zone de rassemblement où les communications Audio font partie intégrante de l’utilisation de l’espace, doivent avoir un système d’aide pour l’écoute”.

Une zone de rassemblement est définie comme correspondant à tout espace où les gens se rassemblent, que ce soit une salle de réunion, une salle de banquet ou une salle de classe.

Lorsque la LAPHO a été adoptée, son objectif était de faire de l’Ontario une Province plus accessible à toutes les personnes handicapées d’ici 2025. Dans le cadre de cette loi chaque toutes les organisations concernées seront tenues de fournir des formats de communication accessibles aux personnes handicapées sur demande.

Alors qu’est-ce que cela signifie pour votre entreprise?

Tout d’abord, vous devez déterminer à quelle date votre entreprise doit être conforme à LAPHO.

Organisations Concernées Dates de Conformité
Gouvernement de l’Ontario et de l’Assemblée Législative January 1st, 2014
Les organisations désignées du secteur public, avec plus de 50 employés January 1st, 2015
Les organisations désignées du secteur public, avec 1-49 employés January 1st, 2016
Les organisations privées et sans but lucratif comptant plus de 50 employés January 1st, 2016
Les organisations privées et sans but lucratif avec 1-49 employés January 1st, 2017

A ce jour, le Gouvernement de l’Ontario et l’Assemblée législative doivent déjà être conformes à LAPHO tout comme les organisations désignées du secteur public avec plus de 50 employés. Comme indiqué dans le tableau ci-dessus les organisations désignées du secteur public avec 1-49 employés seront les prochains qui devront mettre à jour leurs dispositions en matière d’accessibilité. Suivront enfin les organisations à buts non-lucratifs et les organisations privées.

Les Systèmes d’Ecoutes Assistées ou certains types d’appareils, aident à réduire le bruit de fond et compensent la distance de la source sonore. Ils sont d’une particulière aide pour les personnes ayant différents degrés de perte auditive une fois présent dans un espace de réunion, que ce soit une institution gouvernementale (Salle d’Audience) ou une salle de conférence d’une organisation.

ET Group propose des systèmes ListenRF, ListenIR, ListenLoop et Listen WiFi qui fournissent la flexibilité à toute personne pour s’adapter à un large éventail de réunions.

Le système ListenRF est idéal pour les grandes et petites salles de conférence. Il se trouve sur une fréquence FM et permet à toute personne ayant un récepteur réglé sur cette fréquence et étant à une certaine distance de se connecter à l’émetteur.

D’une autre part, le système de ListenIR est plus efficace pour les espaces fermés où les conversations privées sont organisées comme dans les salles d’audience et les salles de réunion privées. Avec le système de ListenIR seuls les récepteurs qui sont dans la ligne de mire de l’émetteur se connecteront de sorte à ce que les personnes en dehors de la salle avec un récepteur ne seront capables d’entendre ce qui est dit.

Le ListenLoop est un excellent système pour les stades, les écoles, les auditoriums, les lieux de culte, et tous les autres endroits de rassemblement. Avec la ListenLoop vous créez une frontière virtuelle où toutes les personnes possédant des prothèses auditives qui prennent en charge la technologie T-Coil seront capables de se connecter.

Enfin, le ListenWiFi vous fournit les mêmes avantages que le système ListenRF mais est plus sûr et peut réceptionner plus de canaux.

Avoir un système d’aide à l’écoute à beau être obligatoire, c’est également la bonne chose à faire. Assurez-vous que toutes les personnes qui viennent dans vos zones de rassemblement ont la possibilité d’avoir la meilleure expérience audio possible.

Contactez ET Group aujourd’hui pour savoir quel système d’assistance d’écoute serait le mieux pour votre organisation.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour vérifier les options d’écoute assistée que propose ET Group et savoir quel système fonctionnera le mieux selon vos besoins.

Système D’aide Pour L’Écoute”